Shopping Cart
Your Cart is Empty
Quantity:
Subtotal
Taxes
Shipping
Total
There was an error with PayPalClick here to try again
CelebrateThank you for your business!You should be receiving an order confirmation from Paypal shortly.Exit Shopping Cart

www.reiki-energieuniverselle.fr

636 rue de la libération 01140 St Didier Sur Chalaronne

REIKI Energie Universelle

merkaba

Les 17 Respirations Merkaba

Tour d'abord ,Que veut dire Merkaba ?


Le mot Mer-Ka-Ba est constitué de trois mots : Mer, Ka et Ba. Ces mots, comme nous les utilisons, viennent de l'Égypte ancienne.


Il y a plusieurs façons de prononcer Merkaba tel que Merkabah, Merkava et Merkavah. Nous prononçons généralement le mot avec une emphase sur la deuxième syllabe : Mer-KA-ba. D'autres le prononcent avec un accent égal sur toutes les syllabes comme : Mer-ka-ba.


Mer : réfère à une lumière spécifique qui a été comprise pendant la 18ème dynastie suivant la réorientation des religions vers l'idolation d'un Dieu de toutes les créations. "Mer" était vu comme deux champs de lumière à rotation inverse occupant le même espace. Ces champs sont générés quand un individu respire selon certaines méthodes.


Ka : réfère à l'esprit individuel d'une personne.


Ba : réfère à l'interprétation de l'esprit de sa propre réalité. Dans la réalité

humaine, Ba est habituellement défini comme le corps ou la réalité physique. Dans d'autres réalités où les esprits n'ont pas de corps, Ba se réfère à leur concept ou à leur interprétation de la réalité dans le royaume où ils existent


Nous sommes une Merkabah


Nous sommes avant tout des êtres de lumière, faits d'une énergie d'Amour infini. Beaucoup de cultures appellent cette partie énergétique de nous-même «la Merkabah». Notre corps physique est entouré d'un double tétraèdre (pyramide à 4 faces) imbriqué masculin qui tourne dans le sens contraire des aiguille d'une montre, d'un autre qui tourne dans le sens des aiguilles d'une montre, et d'un troisième qui est immobile.

Lors de l'écriture de mon premier livre, je n'avais pas très bien réalisé quelque chose d'essentiel : Nous sommes une Merkabah. Nous sommes un véhicule ascensionnel. La Merkabah, c'est ce qui est immortel en nous. La Merkabah entoure le corps physique de chaque chose vivante. On la retrouve autour des planètes, autour des arbres, et autour des Etres Humains. En fait, je ne sais pas autour de quoi l'on ne la retrouve pas, vue que tout est vivant.

Il est très évolutionnel de répéter sans cesse à notre mental ainsi qu'à chacune de nos cellules, que notre être est beaucoup plus étendu que notre seul corps physique. Beaucoup de personnes croient que notre Merkabah se limite à un triple double tétraèdre imbriqué. Il s'agit là d'une de nos structures de base. Bien qu'il soit très efficace de visualiser nos trois double tétraèdres le plus souvent possible au cours d'une journée, faites de même avec le dodécaèdre qui entoure nos tétraèdres. Ça peut paraître un peu compliqué, alors voici un beau dessin...

Beaucoup de personne parlent de la méditation


Merkabah et de ses effets très bénéfiques sur notre être énergétique. Elle réveille en effet ce que nous sommes vraiment, notre essence. Bien que je continuerai, pour ne pas embrouiller les pistes à appeler ce système de 17 respirations la méditation Merkabah, je considère qu'il s'agit plus d'un approvisionnement en énergie plutôt que d'une méditation. Bien sûr, une petite voix me dit que toutes les méditations sont des approvisionnements en énergie.

Pratiquer l'une des méditations Merkabah (il en existe des centaines, même si elles ne portent pas ce nom) est un moyen très efficace pour réveiller en nous notre partie immortelle, pour préciser notre connexion avec notre moi supérieur et les différentes sources des mondes invisibles, et augmenter les coïncidences. En fait, lorsque vous commencez à activer votre Merkabah, les êtres «là-haut» qui peuvent vous aider sont directement mis au courant. Ils se disent alors : «Tiens, encore un(e) qui vient de se réveiller. Ca serait peut-être intéressant que l'on s'investisse un peu plus en elle/lui. Allez, on va tenter de lui envoyer un petit message pour voir s'il suit ses intuitions.» De plus, en faisant cela, vous aidez grandement notre planète Terre en lui insufflant de l'énergie universelle. À chaque fois que vous le faites, vous êtes une sorte de passerelle qui fait passer de l'énergie d'un très haut niveau vibratoire vers le centre de la Terre.


Je voudrais insister sur le fait que notre Merkabah (nous-même) n'est pas limitée au dessin précédent. Bien qu'il s'agisse d'un bon départ, nous sommes encore plus que cela, vue que nous sommes le Tout. Pensez-y en regardant les étoiles ce soir. Personnellement, lorsque j'observe le ciel, je me dis : ,«Tout ceci fait partie de moi !». Essayez, vous verrez que ça fait un choc. Mais là je vous parle d'un grand classique. C'est aussi très comique de réaliser cela au sein d'une grande ville. Je m'assieds alors dans un coin et regarde cette fourmilière grouillante et me dis : «Tout ceci est à l'intérieur de moi.»


Mais encore plus drôle. Lorsque je croise une super princesse des étoiles, qui agite tous mes cadrans de contrôle tant elle me fait vibrer, je me dis encore une fois : «Je suis elle. Nous ne faisons qu'un.»


Connaître les structures de base de notre Merkabah (triple double tétraèdre et dodécaèdre) est très utile car cela nous permet d'y poser notre attention dessus. Grâce à une attention et une intention concentrées vous pouvez programmer votre Merkabah à tout ce que vous voulez, tant que le moteur en est l'Amour Inconditionnel. La seule limite c'est votre imagination. Par exemple, il vous suffit de poser votre attention dessus, avec l'intention de lui demander d'être invisible aux radars du gouvernement mondial. En effet sachez que le gouvernement mondial-invisible a des équipements qui lui permettent de repérer les personnes qui vibrent très haut, donc qui d'une manière ou d'une autre ont réussi à activer leur Merkabah jusqu'à une certaine fréquence, N'oubliez jamais que votre Merkabah est vivante.

Elle est très intelligente et à l'écoute de vos moindres faits et gestes. Elle est là pour vous aider et est votre meilleur ami(e) vue qu'il s'agit de vous-même. Pas besoin de connaître des formules magiques. Les émotions et le sentiment d'amour inconditionnel sont l'une des clefs pour créer tout ce que vous voulez.


Pour l'exemple donné plus haut, il vous suffit de vous concentrer, de visualiser les structures de votre Merkabah et de ressentir la sensation d'être invisibles pour ces radars, et cela fonctionnera. Vous disparaîtrez automatiquement de leur écran de contrôle, ce qui pourra vous éviter certains harcèlements envisageables si vous vous impliquez à un certain niveau du travail spirituel : par exemple la chance de recevoir une petite déflagration d'énergie à très basse vibration censée vous donner le cafard. Vous croyez que je délire ! Normal.


Pourtant ces équipements existent bien. Ils sont utilisés sur certaines villes en permanence afin de limiter l'envol de certaines personnes. C'est surtout le cas de villes où beaucoup de décisions sont prises. Mais ne vous en faites pas. Que tout ceci ne vous fasse pas peur non plus. Même si ces machines sont là pour «plomber» certaines personnes, ces dernières s'envoleront encore de plus belle après. Tout a un sens, je vous le promets. Et ce sens, c'est d'optimaliser notre évolution !


Encore trois petites précisions sur la Merkabah.


Tout le monde n'a pas besoin de pratiquer ces respirations et de connaître toutes ces théories. Chez bien des Humains leur Merkabah est naturellement active.

Sachez aussi qu'après un certain temps de pratique Journalière de l'une des techniques de méditation respiration Merkabah, il suffit de respirer trois bonnes fois en se levant le matin, en canalisant les énergies cosmiques et telluriques vers le coeur, et en visualisant les trois doubles tétraèdres imbriqués et le dodécaèdre pour la «réinitialiser». Comment savoir si votre «M» fonctionne d'une manière relativement efficace ?

Si vous en êtes conscient au moins deux ou trois fois sur la journée, et ce d'une manière spontanée, c'est qu'elle est «relativement» activée. Si ce n'est pas le cas... Réactivation...

Etoilenatalstel

Voici maintenant les 17 premières respirations de la méditation Merkabah,


telles que je les ai comprises grâce à l'enseignement de Drunvalo Melchizedek.

On n'enseigne pas la 18ème respiration, car celle-ci nous propulse dans la prochaine dimension ce qui nous fait à proprement parler disparaître de cette dimension. Il est nécessaire d'avoir un accord très clair de votre moi supérieur pour le faire. En effet, si vous le faites correctement vous allez devenir invisible pour les yeux, et changer de niveau dimensionnel. Cela n'est pas à prendre à la légère, car en général, lorsque l'on va dans l'autre dimension, on n'a plus envie d'en revenir. Et si vous êtes ici, c'est pour une bonne raison. Maintenant, sachez que vous pouvez la trouver (la l8ième) sur Intenet. Mais ne prenez pas ce que je vous dis à la légère. Certaines forces seraient très heureuses de vous voir quitter cette dimension. On a besoin de vous ici et maintenant ! A vous de choisir. A vous de sentir.


Sachez qu'énormément de personnes enseignent d'autres types de méditation Merkabah. De nombreuses personnes me contactent en me disant que celle-ci est complètement dépassée. Grand bien leur fasse, mais moi je me contente de celle-ci pour le moment. Les autres types de méditation Merkabah auxquels ils font référence font tourner notre «M» à une vitesse supérieure à celle de la lumière, tandis que d'autres la font tourner à une vitesse inférieure. Je veux bien croire que c'est possible, mais la «M» que je vous propose vous fait passer graduellement du niveau de conscience actuelle au niveau de conscience Christique, ce qui est justement en train de se passer sur terre. Personnellement il me semble que l'harmonie c'est donc de faire celle-ci. Maintenant, à vous de choisir. Il n'y a pas de mauvais choix, tant qu'il s'agit de votre choix. Si la vitesse de la lumière est choisie, ce n'est pas par hasard. Elle est en accord avec le monde à 3 dimensions dans lequel nous vivons. Chaque électron dans notre corps tourne autour de chaque atome dans notre corps à la vitesse de 9/10 de celle de la lumière. De plus, si notre Merkabah tourne plus vite que la vitesse de la lumière, cela nous fait disparaître du monde en 3D, avec les mêmes conséquences que celles que je vous ai expliquées plus haut avec la 18ième respiration.


Oh oui, j'oubliais. Il est strictement défendu au niveau de la Confédération Intergalactique d'activer la Merkabah d'une autre personne sans sa permission . Les conséquences peu vent en être très anti-évolutionnelles pour cette personne et pour vous-même. Dans des cas extrêmes, des exceptions peuvent être faites pour vos enfants, mais je ne vous le recommande pas. Bien sûr, chaque personne qui vous approche est automatiquement influencée par votre Merkabah .


Vous pouvez installer une Merkabah autour de l'endroit où vous habitez, si vous recevez l'autorisation de Gaïa, la Terre. Il suffira que vous y pensiez au moins une fois par jour, afin qu'elle reste active.

Puis la der des der, pour la route... Même s'il est vrai que dans un premier temps cela semble un peu, beaucoup, de détails techniques à mettre en pratique en même temps, ne vous en faites pas si vous avez parfois l'impression de ne pas «bien» faire... Vos différents corps savent très bien ce que vous êtes en train de faire... Eux, n'ont pas oublié, car ils savent qu'il s'agit de leur nature profonde. Ce qui compte surtout, c'est l'intention et l'attention que vous leur portez.


Léonardo da Vinci

ellaby diagram

LES 17 PREMIÈRES RESPIRATIONS DE LA MERKABAH


telles que je les ai comprises grâce à l'enseignement

de Drunvalo Melchizedek.


Commencez par vous relaxer et à tendre au maximum vers un état d'amour inconditionnel. Il est important de bien se tenir droit afin d'optimaliser la circulation de l'énergie. Pour les six premières respirations, vous allez faire ce que l'on appelle un «mudra». À cette fin, posez vos mains de manière à avoir les paumes intérieures dirigées vers le haut. Détendez vos doigts, et faites attention qu'ils ne se touchent pas les uns les autres. Pour les six premières respirations, visualisez votre corps entouré de deux tétraèdres imbriqués (pyramides à quatre faces).


À L’inspire, on visualise un tétraèdre dont le sommet se situe à la distance d'une main au-dessus de notre crâne, et dont la base nous passe au niveau des genoux. L’un de ses côtés est dirigé devant nous pour les personnes dotées d'une énergie à majorité masculine, et derrière nous pour les personnes dotées d'une énergie à majorité féminine.


Le tétraèdre pointé vers le haut est le tétraèdre masculin.


À l'expire, on visualise un tétraèdre dont le sommet est orienté vers le bas, en dessous de nos pieds. Sa base passe à hauteur du plexus solaire (poitrine). L'un de ses côtés est dirigé derrière nous pour les personnes dotées d'une énergie à majorité masculine, et devant nous pour les personnes dotées d'une énergie à majorité féminine. Le tétraèdre pointé vers le bas est le tétraèdre féminin.

Lorsque vous vous asseyez en lotus,

le tétraèdre dirigé vers le haut englobe tout votre corps.


1 - Positionnez vos mains pour le premier mudra. Joignez légèrement vos pouces et vos index. Fermez les yeux. Inspirez profondément à la manière des Yogis (d'abord par le ventre, ensuite par le diaphragme, et finalement par la cage thoracique) durant huit secondes. Visualisez la pyramide qui se remplit d'une lumière blanche qui remplit tout votre corps. Ensuite, sans interruption, dans le même rythme, expirez yogiquement (d'abord par le ventre, ensuite par le diaphragme, et finalement par la cage thoracique) durant huit secondes et visualisez le tétraèdre pointé vers le bas qui se remplit d'une lumière blanche. Ensuite, retenez votre respiration pendant cinq secondes et détendez-vous. Croisez vos yeux (louchez), dirigez votre regard vers le haut, et rabattez-le vers le bas le plus vite possible. Simultanément au rabattement, visualisez l'énergie blanche qui sort de l'apex (la pointe) du tétraèdre dirigé vers le bas, qui jaillit dans la Terre.

Lors de l'expulsion de l'énergie, vous êtes, sensé ressentir une sorte de frémissement électrique qui parcourt votre colonne vertébrale. Il s'agit d'une sorte de nettoyage de votre système énergétique lié au mudra que vous venez de créer (contact du pouce et d'un des autres doigts). Une fois que vous avez ressenti cette «vague de frisson», passez à la respiration suivante. Toutefois, je tiens à préciser qu'il n'est pas évident de ressentir ce «nettoyage» au début. Personnellement, je passe à la respiration suivante, même si je ne le ressens pas.


2 - Pour cette deuxième respiration, tout est identique à la première excepté que vous changez de mudra avant de commencer à inspirer. Vous touchez légèrement vos pouces et vos majeurs.


3 - Identique. Léger contact entre les pouces et les annulaires.


4 - Identique. Léger contact entre les pouces et les auriculaires.


5 - Identique. Retour au léger contact entre les pouces et les index de la première respiration.


6 - Identique. Retour au léger contact entre les pouces et les majeurs de la deuxième respiration.


7 - Oubliez les deux tétraèdres et visualisez le canal pranique qui traverse votre corps. Le mudra utilisé sera le même pour les sept respirations suivantes. Il connecte vos pouces avec vos majeurs et vos index. Durant l'inspiration de huit secondes, visualisez le tube pranique se remplissant d'une lumière blanche simultanément par le haut et par le bas. L'énergie provenant des deux sources se rejoint au nombril (3ème Chakra). Imaginez une boule de lumière blanche d'une grosseur comparable à un pamplemousse. Elle va grossir rapidement jusqu'à atteindre, à la fin de l'expir, un diamètre égal à la hauteur du livre que vous avez entre les mains. L'expire dure également huit secondes. Il n'est plus nécessaire de retenir votre respiration entre l'expire et L’inspire, ni de ressentir la «vague de frissons électriques».


8 - Identique à la 7ème respiration. À la fin de l'expiration, la boule de lumière autour du nombril atteint sa taille maximum (semblable à une balle de volley-ball). Cette taille varie selon les personnes. Pour connaître la taille de la vôtre, prenez la distance entre le bout de votre doigt le plus long, et votre poignet.


9 - La boule de lumière garde la même taille, mais devient de plus en plus lumineuse.


10 - Votre boule reçoit tellement d'énergie qu'elle devient de plus en plus dorée durant l'inspiration. Commencez à expirer en laissant juste s'échapper un peu d'air entre vos lèvres par un souffle puissant. Ce jet d'air va agrandir la boule jusqu'à englober tout votre corps. (cf. Illustration Léonard de Vinci. ci-dessus)

Paradoxalement, il est important de réaliser que la petite boule centrée sur le nombril est toujours là. Elle est en fait plus brillante que la boule de Leonardo.


Il - Comme nous l'avons fait pour la petite boule, nous remplissons la grande boule d'une énergie de plus en plus lumineuse.


12 - Identique à la respiration 11.


13 - Identique à la respiration 11.


14 - Cette 14ème respiration va nous permettre de passer de la troisième dimension à la quatrième dimension. Durant les 13 respirations précédentes, notre boule d'énergie était centrée sur le 3ème Chakra qui nous lie à la 3ème dimension. Si nous désirons nous ancrer dans cette dimension, il n'est pas nécessaire d'aller jusqu'à la 14ème respiration.

Comme nous désirons nous habituer progressivement à passer à la quatrième dimension (la dimension Christique), il ne nous reste plus qu'à centrer cette boule d'amour sur notre quatrième Chakra... Celui du coeur.

Pour ce faire, nous commençons par modifier complètement la position de nos mains. Vous trouverez de nombreuses représentations du Bouddha dans cette position. Vos mains sont l'une sur l'autre en dessous de votre nombril, les paumes dirigées vers le haut. Pour les êtres à prédominance masculine, vous placerez votre main gauche dans votre main droite, avec vos pouces qui se touchent légèrement. Pour les êtres à prédominance féminine, vous placerez votre main droite dans votre main gauche avec vos pouces qui se touchent légèrement.

Au début de l'inspiration de huit secondes, déplacez le point de rencontre de l'énergie venant du haut et de celle venant du bas. Le nouveau point de rencontre se situe... au Chakra du coeur. Sentez votre tube qui capte cette énergie venant du bas et celle venant du haut. Ces énergies, cosmique et tellurique, se rencontrent au niveau du coeur. Le plus souvent possible dans vos journées, visualisez ce tube et ce flot incessant. Ce flot est à proprement parler votre lien à votre vie éternelle.


15 - Au moment de l'inspiration pensez le code «Vitesse égale».

Visualisez vos deux double tétraèdres tournent à une vitesse égale l'un par rapport à l'autre. Ne vous inquiétez pas si ce qui suit fait un peu mode d'emploi pour «vaisseau spatial». En, fait c'est exactement le cas, vu que vous êtes en train d'activer votre Merkabah qui est un véhicule qui permet de voyager dans l'EspaceTemps. Votre corps sait très bien ce que vous êtes en train de faire. Il connaît la Merkabah, vu qu'il s'agit de sa nature profonde. Les codes que vous allez lui donner sont là pour le guider afin qu'il sache quelle Merkabah vous désirez utiliser.

À l'expiration, créez une petite ouverture entre vos lèvres, comme vous l'avez fait pour la 1Oème respiration. Expirez de la même manière avec une certaine force et ressentez les deux doubles tétraèdres qui tournent autour de vous.

Ce deuxième petit jet d'air au travers de vos lèvres est en quelque sorte une manière de mettre le moteur de votre Merkabah en marche.


16 - Au moment de l'inspiration pensez le code «34/21».

Cela signifie que votre double tétraèdre masculin fera 34 tours pendant que votre double tétraèdre féminin en fera 21.

À l'expiration créez à nouveau un petit trou entre vos lèvres et soufflez avec un max. de pression. Ce souffle va accélérer votre vitesse et stabiliser votre Merkabah qui prendra de plus en plus la forme suivante : un disque plat d'un diamètre de plus ou moins 19 mètres. Cela ressemble étrangement à l'image que beaucoup se font des soucoupes volantes. Lorsque l'on est en position de Lotus, on est assis dessus. Il touche la base de notre colonne vertébrale.


17 - Au moment de l'inspiration pensez le code «9/10».

Cela signifie que votre double tétraèdre masculin fera 10 tours pendant que votre double tétraèdre féminin en fera 9. Vous harmonisez ici la vitesse de votre Merkabah avec celle de l'électron qui tourne autour du noyau de vos cellules.

À l'expiration, créez à nouveau un petit trou entre vos lèvres et soufflez avec un max de pression. Ce souffle va accélérer votre vitesse et stabiliser votre Merkabah.


18- La 18ème respiration vous sera communiquée en temps opportun.


Si votre moi supérieur sent qu'il est juste qu'il en soit ainsi, il vous la communiquera. Vous pouvez la trouver facilement sur Internet, mais soyez bien conscient encore une fois, que cette respiration vous fera littéralement disparaître de cette dimension.

Ensuite, relaxez-vous, et retrouvez petit à petit votre souffle habituel. Restez une dizaine de minutes dans cet Amour Inconditionnel. Faites bien attention à vos pensées. N'oubliez pas que dans la quatrième dimension, vos pensées se matérialisent instantanément. N'oubliez pas non plus que la Merkabah ne fonctionne réellement que si l'on ressent de l'Amour Inconditionnel d'une manière relativement sincère.


Une Merkabab dure plus ou moins 10 minutes et crée autour de vous un champ électromagnétique très puissant pouvant durer jusqu'à 48 heures.


En le faisant au moins une fois toutes les 24 heures, vous pouvez être sûr de la maintenir «vivante» à chaque instant. Après votre méditation, vous pouvez vous atteler à vos activités quotidiennes, bien qu'il puisse être aussi très intéressant de rester en méditation. Quoi qu'il en soit, n'oubliez pas que toutes vos pensées et vos visualisations sont renforcées. Soyez-en conscient !


Si vous n'avez pas envie de faire des respirations qui durent plus ou moins huit secondes, cela ne pose aucun problème. Ce qui compte, c'est qu'elles soient d'une durée plus ou moins égale.


Personnellement, je pratique une Merkabah avec mes petits changements personnels. Il me semble que nous sommes tous différents, et si après avoir testé cette Merkabah pendant un certains temps vous y effectuez des petits changements, Juste pour vous donner un exemple, je ne ferme pas les yeux lors de la méditation.

Par contre un point très important, c'est que le double tétraèdre féminin (intérieur) ne tourne jamais plus vite que le double tétraèdre masculin.